• Etude graphologique

    Analyse graphologique d’une lettre de Maurice Joron

    par

     Brigitte Sauvegrain*

     (Lettre adressée à son épouse en 1918)

    Cliquez ici pour lire la lettre

     Cette  écriture  souple et élancée, révèle une intelligence évoluée, différenciée, un  caractère généreux et altruiste, ainsi que des dons variés.

    Très réceptif (les jambages des p Etude graphologique d'une lettre de Maurice Joronsont en forme de vasque), perspicace, perméable aux ambiances, toutes choses qui nourrissent la créativité, le scripteur allie l’adaptabilité a une grande ténacité (cf son écriture liée  ex : Etude graphologique d'une lettre de Maurice Joron)

    Conciliant, très disponible, il peut aussi faire montre de sélectivité tant il recherche la qualité. Il sait prendre ses distances, se ménager des périodes de pause qui lui permettent de se ressourcer. S’il aime sa liberté, c’est un homme discret  qui a  le sens de sa dignité.  Sans arrière-pensées, intègre, il a des valeurs qu’il défend volontiers :Etude graphologique d'une lettre de Maurice Joron la barre des t dit sa ferme volonté.

    Les hampes (« l » de soleil)Etude graphologique d'une lettre de Maurice Joron telles des « flammes de cierge » reflètent l'idéal qui l’anime, son sens de la contemplation, l'amour du beau opposé à  toute vulgarité. Le dessin de la lettre a, dans le mot amour, Etude graphologique d'une lettre de Maurice Joron évoque sa recherche de plénitude.

    Tourné vers les autres, mais plus réceptif qu'actif, le scripteur a besoin d'émulation, d'être stimulé. Agréable, enjoué, on recherche sa compagnie, car il aime la vie et ses plaisirs, et peut, sans doute, être gourmet.

    Vivant dans l'instant, il est peu prévisionnel et s’active, aiguillonné par l'urgence. S’il tire adroitement parti des opportunités qui se présentent, loin d’être intéressé par l’argent, il est peu calculateur et peu gestionnaire. 

    Porté par un élan mobilisateur, prompt à la mise en route, il n’est pas à l’abri de baisses de tonus, de découragements passagers, n’ayant pas une confiance en lui-même à toute épreuve, (son écriture présente une zone médiane inégale).

    C’est un intuitif, fin et cultivé, rapide d’esprit. Eclectique, large dans ses vues,  il peut se contenter de survoler des sujets qui l’intéressent moins.

    Une personnalité séduisante par sa qualité d’être et de contact, sa sensibilité vibrante, son exigence de vérité, son authenticité.

     

    *Brigitte Sauvegrain  est l’auteur du :

      « Manuel pratique de graphologie » - Hachette.

     

     Etude graphologique d'une lettre de Maurice Joron